Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu "En un clic" | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Saint-Gély-du-Fesc

Recherche

Accueil >  Vie pratique > SécuritéPrévention routière

Prévention routière

 

La population jeune est particulièrement touchée par l’insécurité routière.

Ainsi, chaque année, les accidents de la circulation constituent près d’un quart des décès chez les 5-14 ans. Dès l’âge de 10 ans, ils sont la première cause de mortalité des enfants. Parmi les tués de cet âge, la moitié, le sont en tant que passager de véhicule, et un quart en tant que piéton.

En 2010, 6418 enfants de moins de quinze ans, ont été blessés dans un accident de la route, et on dénombre malheureusement 130 tués.

Piétons 18%
Cyclistes 9%
Cyclomotoristes 5%
Motocyclistes 4%
Usagers de la voiture 58%
Autres usagers 4%

Enfant de 0 à 15 ans tués en 2010. (Source DSCR / fichiers BAAC.)

Il est donc essentiel de sensibiliser les jeunes à l’importance de l’éducation à la sécurité routière.

L’enfant piéton

 L'enfant piéton - PDF - 215.6 ko
L’enfant piéton

L’enfant dans la rue est particulièrement vulnérable ; ceci est dû aux particularités physiologiques de l’enfant :

L’enfant dispose d’une acuité visuelle limitée, il regarde devant lui et ne prend pas en compte ce qui se passe sur les côtés ; il a un champ visuel restreint.

Sa petite taille ne lui permet pas de voir les voitures aussi bien que les adultes, ni d’être vu car il est, le plus souvent, masqué par les véhicules stationnés. Il a du mal également à anticiper le danger. Il perçoit mal les distances et les mouvements et repère avec difficulté l’origine des sons.

Enfin et surtout, l’enfant est dominé par ses émotions et par conséquent ne peut faire attention qu’à une seule chose à la fois.

Autant de particularités qui sont des facteurs accidentologiques chez l’enfant.

  • Quelques règles à respecter
  • A pied :
    • Les piétons circulent sur le trottoir, et les voitures sur la chaussée.
    • Je dois marcher au milieu du trottoir, jamais au bord.
    • En l’absence de trottoir, je dois marcher à contre sens de la circulation.
    • Je traverse toujours au passage piéton.
    • Je regarde à gauche puis à droite, et encore à gauche avant de traverser.
    • Je ne dois surtout pas courir pour traverser.

L’enfant en voiture

L'enfant en voiture - PDF - 1.2 Mo
L’enfant en voiture

En 2010, 76 enfants ont été tués en voiture et 2 240 blessés. 56 % des accidents mortels de la route chez l’enfant se produisent lorsqu’il est passager d’une voiture.

L’accident survient majoritairement dans la voiture des parents, à proximité du domicile.

Environ 80 % des enfants ne sont pas ou mal attachés en voiture.

  • Quelques règles à respecter.
  • En voiture :
    • J’ai moins de 10 ans ou je mesure moins d’1 m 40 pour un minimum de 35 kg, je monte à l’arrière de la voiture.
    • Je n’oublie pas de boucler ma ceinture avant que le véhicule ne démarre, même pour un trajet de 200 mètres.
    • Pendant le trajet, je dois rester calme afin de ne pas déranger le conducteur.
    • Je descends de la voiture toujours du côté du trottoir afin d’être en sécurité.

L’enfant à vélo

L'enfant à vélo - PDF - 336.6 ko
L’enfant à vélo

En 2010, 580 enfants âgés de moins de 15 ans ont été accidentés à vélo, soit près de 9% des victimes dans cette tranche d’âge. Parmi eux, 12 ont été tués.

Le risque cycliste apparaît de manière significative vers 8 ans. A cet âge, les enfants ont du mal à faire la différence entre les espaces de jeux et les espaces règlementés par le Code de la Route.

Le risque cycliste atteint son pic vers 12-13 ans, tranche d’âge qui coïncide avec l’entrée au collège.

  • Quelques règles à respecter.
  • A vélo
    • les organes obligatoires de sécurité de la bicyclette sont :
    • les freins (avant et arrière),
    • un avertisseur sonore,
    • un dispositif réfléchissant (rouge à l’arrière, blanc à l’avant, orange aux pédales et dans les rayons).
    • dès la tombée de la nuit la bicyclette doit être munie d’un feu avant blanc ou jaune, et d’un feu arrière rouge.
    • Un vélo entretenu (freins, pneu…), et bien réglé (notamment la selle) c’est plus de sécurité.
    • Pour me protéger, je dois porter un casque et me rendre visible en portant des vêtements clairs avec des bandes de tissu rétro-réfléchissant.
    • Jusqu’à 8 ans, je peux circuler à vélo sur le trottoir.
    • Au-delà de 8 ans je suis obligé de circuler sur la chaussée ; je suis donc soumis au Code de la Route au même titre que les voitures….Je respecte ainsi les panneaux de signalisation.

Ex : A vélo je ne dois pas prendre les sens interdit. Soit je décide de faire le tour en respectant la signalisation, soit je descends de mon vélo et j’emprunte le trottoir (en poussant ma bicyclette).

L’adolescent et son scooter

L'ado et son scooter - PDF - 240.3 ko
L’ado et son scooter

Au cours de l’année 2010, 133 cyclomotoristes âgés de 15 à 25 ans ont été tués à la suite d’accidents de la route.

Le deux-roues est un mode de transport à utiliser avec prudence.

  • Quelques règles à respecter :
  • En scooter
    • Avoir au minimum 14 ans pour pouvoir piloter un cyclomoteur.
    • Pour les personnes nées après le 31 décembre 1987 : être titulaire du Brevet de sécurité routière (BSR) OU d’un permis de conduire valide.
    • Porter un casque homologué et correctement attaché.
    • Avoir une carte grise et une plaque d’immatriculation.
    • Avoir souscrit à une assurance.
    • Rouler avec un véhicule muni de tous les équipements obligatoires.
    • Allumer ses feux de croisement de jour comme de nuit.
 Haut de page